Comment installer et bien utiliser son climatiseur mobile ?

De nos jours, de plus en plus de personnes font le choix de s’offrir un climatiseur mobile. Et pour cause, ces appareils permettent de profiter d’un exceptionnel confort chez soi, même lorsque les températures extérieures sont particulièrement hautes. Bien entendu, avant de passer à l’achat, il est tout d’abord nécessaire de savoir comment choisir un climatiseur, d’identifier ses besoins, mais aussi de savoir exactement comment installer et bien utiliser son climatiseur mobile. Afin d’éviter toute mauvaise surprise lorsque vous recevrez votre appareil, nous avons donc souhaité mettre à votre dispose un guide complet dans lequel vous retrouverez tous nos conseils pour que votre expérience d’achat soit inoubliable. A première vue, il est vrai que l’installation d’un climatiseur mobile peut faire peur puisqu’il est essentiel de prendre de nombreuses précautions au préalable. Mais comme vous le découvrirez ci-dessous, cette tâche n’est pas si complexe qu’il n’y paraît, sous réserve que vous soyez rigoureux dans vos travaux. Que ce soit pour l’installation ou pour l’utilisation, vous verrez que les façons de faire sont très diverses, et il conviendra donc que vous choisissiez celle que vous préférez, c’est à dire celle qui vous permettra de profiter au maximum de votre futur climatiseur, d’en tirer tous les avantages escomptés, et bien entendu, de conserver une esthétique parfaite de votre domicile.

Comment installer et utiliser un climatiseur

Dans cet article, nous allons donc commencer par vous expliquer comment bien installer un climatiseur mobile afin que vous ayez en votre possession toutes les connaissances nécessaires avant même d’avoir reçu votre nouvel appareil. Nous vous présenterons donc quels sont les deux systèmes qui existent pour installer un climatiseur mobile. Il est bon de savoir qu’il vous appartiendra de choisir quel système vous convient le mieux. En effet, quel que soit le climatiseur mobile que vous sélectionnerez, qu’il s’agisse du Thomson THCLI080E ou du Trotec PAC 4100 E par exemple, vous aurez toujours le choix. Ensuite, nous vous donnerons toutes les clés nécessaires pour tirer les meilleurs avantages de votre futur équipement. En apprenant comment bien utiliser un climatiseur mobile, vous découvrirez qu’il existe effectivement des façons de faire qui sont meilleures que d’autres, et qui augmentent également la longévité de votre appareil. Dans quelques minutes, vous serez donc devenu un expert dans ce domaine, et vous serez donc fin prêt à accueillir votre nouveau produit à la maison. Après l’avoir réceptionné, vous vous rendrez compte que ces équipements sont bien plus simples à installer et à utiliser que ce que vous pourriez croire actuellement, et le fait d’être rassuré sur ces divers points ne fera que vous satisfaire encore un peu plus.

Comment installer un climatiseur mobile ?

Dans un premier temps, lorsque vous recevrez votre nouveau climatiseur mobile, la première étape consistera bien évidemment à le déballer, mais aussi à vous assurer que toutes les pièces et accessoires supplémentaires sont bien présents dans le carton. En effet, les résultats peuvent être dramatiques si vous vous rendez compte lors de l’installation qu’il vous manque un élément particulier. Une fois que cette étape sera terminée, branchez directement votre appareil à une prise électrique et vérifiez rapidement qu’il fonctionne bien. Lorsque ces vérifications indispensables auront été faites, vous pourrez donc passer à l’installation du climatiseur mobile, en choisissant l’une des deux options ci-dessous. Vous pourrez effectivement opter pour une installation classique ou bien alors préférer un système de calfeutrage.

Le système classique

Tout d’abord, le système classique est le plus souvent utilisé pour les climatiseurs imposants qui sont dotés de deux unités distinctes, dont l’une devra être posées à l’extérieur de l’habitation, comme c’est le cas du Remko RKL 491 DC Split 2068507. Appelés aussi climatiseurs split, ces appareils nécessitent quelques travaux imposants qui peuvent en rebuter certains. Si vous ne vous sentez pas à la hauteur et qu’aucun de vos proches n’est en mesure de vous aider, le mieux reste donc de faire appel à un professionnels qui réalisera ces travaux. Concrètement, vous devrez faire en sorte que la gaine puisse raccorder l’unité intérieure (le climatiseur) avec l’unité extérieure (l’évaporateur) en passant directement à travers le mur de votre maison.

Remko RKL 491 DC Split 2068507

La première étape consistera donc à prendre des mesures. Vous devrez effectivement savoir où seront posées chaque unité, en faisant très attention à ce que l’unité intérieure puisse être branchée une fois en place. Ensuite, à l’aide d’une scie à cloche, vous devrez donc trouer le mur, en partant de l’intérieur de la maison de préférence. Une fois que le trou sera fait, assurer vous que la gaine passe bien au travers. Vous devrez continuer vos travaux en plaçant le support pour votre climatiseur au mur, à moins qu’il ne s’agisse d’un modèle mobile comme le Klarstein Pure Blizzard 3 2G qui est conçu pour rester au sol. Placez ensuite votre climatiseur à l’endroit où vous le souhaitez, et faites passer la gaine dans le trou que vous venez de percer. Rendez-vous alors à l’extérieur de votre habitation et assurez vous que la gaine est bien en place. Si vous disposez d’un climatiseur split, raccordez cette gaine à l’unité extérieure. Pour terminer, il ne vous restera plus qu’à isoler les espaces existants entre la gaine et le mur, à l’aide d’accessoires vendus en magasins de bricolage et ne coûtant que quelques heures. Si vous le souhaitez, vous pourrez également créer des joints à l’aide d’une pâte, cependant, vous devrez garder en tête que le démontage de votre appareil sera alors plus compliqué le moment venu.

Le système de calfeutrage

En préférant le système de calfeutrage au système classique, vous vous épargnerez de nombreux travaux, et vous économiserez également beaucoup de temps. En revanche, le résultat sera moins esthétique, bien qu’il soit tout de même aussi efficace. Le système de calfeutrage consiste en une sorte de toile qui reliera votre fenêtre à sa structure, et dans laquelle passera la gaine d’évacuation. Concrètement, vous n’aurez besoin que de quelques minutes pour mettre un système de calfeutrage en place. De plus, ces kits sont parfois livrés directement avec votre appareil, comme c’est par exemple le cas avec le Trotec PAC 4700 X. Autrement, un tel produit coûte une vingtaine d’euros seulement.

calfeutrage climatiseur

Au moment du déballage, vous devrez donc vous assurer que le kit de calfeutrage correspond bien à votre fenêtre. Il existe effectivement des kits de calfeutrage pour fenêtres classiques ou pour fenêtre coulissantes. Ensuite, vous devrez commencer par accrocher ce kit directement sur la structure de la fenêtre, en vous assurant que cette dernière est grande ouverte. La fixation se fera, à votre guise, à l’aide de colle ou de scotch double face. Une fois cette étape terminée, assurez vous qu’aucune entrée d’air ne se fait, et le cas échéant, comblez la. Continuez vos travaux en accrochant ce kit à votre fenêtre, en respectant le même principe que pour la structure. Effectuez les mêmes vérifications, et si tout est bon, il ne vous restera plus qu’à faire passer la gaine d’évacuation au travers du calfeutrage, et à vous assurer que l’isolation est parfaite. Ainsi, lorsque les températures seront trop importantes, vous n’aurez besoin que de quelques secondes pour rafraîchir l’air de votre habitation. Et lorsque votre appareil ne sera pas en marche, vous ne perdrez pas non plus la chaleur de votre pièce.

Comment utiliser un climatiseur mobile ?

Lorsque votre climatiseur sera enfin en place, vous pourrez donc profiter de tout le confort qu’il vous offrira. Malgré leurs apparences, les climatiseurs mobiles, à l’image du OneConcept MCH-2 v2 ne sont pas si difficiles à utiliser qu’il n’y paraît. En effet, leur mode de fonctionnement est sensiblement toujours le même. Cependant, si vous souhaitez partir sur de bonnes bases, en plus de lire les quelques conseils qui vous suivre, nous vous conseillons de prendre quelques minutes de votre temps pour consulter le manuel d’utilisation livré avec votre produit. Attention toutefois, il arrive que celui-ci ne soit pas disponible en langue Française, dans quel cas, si vous n’êtes pas à l’aise avec les langues étrangères, il vous faudra réaliser quelques tests.

La mise en marche

La première étape consistera évidemment à mettre votre nouveau climatiseur sous tension. La quasi totalité des appareils s’allument à l’aide d’un bouton, cependant, d’autres n’ont pas un système aussi intuitif. En effet, pour allumer ces derniers, vous devrez tourner une mollette servant généralement à régler le débit d’air. C’est celle-ci qui mettra votre appareil en marche. Cependant, avant d’allumer votre climatiseur mobile, vous devrez tout d’abord vous assurer de deux choses. Premièrement, votre équipement devra être éloigné d’au moins 1,5 mètre de vous, afin que vous ne souffriez pas d’un apport d’air froid trop soudain, ce qui pourrait vous rendre malade ou vous provoquer quelques maux de tête. Ensuite, il faudra bien entendu vous assurer que les sorties d’aération ne sont pas bouchées. Si cela était le cas, l’air ne pourrait pas s’échapper et le moteur de votre climatiseur surchaufferait, pouvant ainsi entraîner une panne parfois irréversible. Heureusement, certains modèles comme le Remko RKL 491 DC Split 2068507 sont équipés d’un système d’alerte qui vous préviendra si un quelconque dysfonctionnement était détecté.

Installation climatiseur

Le réglage de la température

La seconde étape consistera donc à choisir la température dont vous souhaitez bénéficier. Et cette étape peut être considérée comme la plus sensible puisque selon le modèle, elle peut être piégeuse. En effet, sur certains modèles comme le Trotec PAC 3500 E, vous choisirez la température de l’air qui sera soufflé. Cependant, sur d’autres modèles, plus rares, en réglant la température, vous réglerez la température ambiante que vous souhaitez obtenir dans la pièce dans laquelle est installé l’appareil. Par exemple, si la température actuelle est de 40 degrés, et que vous souhaitez obtenir 18 degrés, l’appareil soufflera un air d’une dizaine de degrés jusqu’à ce que la pièce atteigne la chaleur souhaitée. Puis, petit à petit, il augmentera la température de l’air qu’il expire jusqu’à atteindre les 18 degrés et vous faire profiter d’une température stable. Avant d’acheter votre appareil, il est donc nécessaire que vous vous renseigniez à ce sujet afin d’éviter toute mauvaise surprise. Généralement, cette température se règle très facilement grâce à des boutons plus et moins, ou grâce à une mollette. Vous n’aurez donc aucune difficulté à effectuer ce paramétrage.

Le réglage du débit d’air

Toujours selon vos besoins, vous pourrez également régler le débit d’air afin de rafraîchir plus ou moins vite votre pièce. Si vous rentrez chez vous et que la chaleur est étouffante, alors il vous suffira de paramétrer ce débit au maximum pour retrouver le plus vite possible un air ambiant. Et si vous souhaitez simplement conserver une température adéquate, alors le débit d’air minimum sera à privilégier. Le débit d’air s’exprime en m3/h, et plus cette valeur sera élevée, plus la puissance d’expiration de votre climatiseur le sera. Certains appareils comme le Trotec PAC 4700 X sont si puissants qu’ils atteignent une performance de 550 m3/h, ce qui permettra de rafraîchir une très grande pièce de plus de 60 m² en quelques minutes seulement. Cependant, si votre habitation est d’une taille moyenne, un modèle proposant un débit inférieur fera tout à fait l’affaire. Le débit d’air doit être réglé très précisément afin de ne pas faire chuter la température de la pièce de façon trop brutale, ce qui pourrait encore une fois vous poser quelques légers soucis de santé et de bien-être. La plupart du temps, et vous le constaterez vous-même, c’est le débit d’air intermédiaire qui est utilisé puisque celui-ci permet de conserver une température idéale très efficacement sans ressentir de vent de fraîcheur que certaines personnes trouvent désagréable.

Le réglage de la durée

Enfin, certains appareils comme le Trotec PAC 2000 E sont équipés d’un minuteur. Grâce à de tels appareils, vous pourrez donc régler la durée de la climatisation que vous souhaitez. Généralement, ce minuteur dispose de 24 heures. Ainsi, vous pourrez ordonner à votre équipement de s’arrêter automatiquement à un moment donné, lorsque vous irez dormir par exemple. Ce système est particulièrement appréciable puisqu’une fois que votre climatiseur sera en marche, plus aucune intervention de votre part ne sera nécessaire. Si vous partez toute la journée et que vous souhaitez que votre appareil se mette à travailler seulement quelques minutes avant que vous ne rentriez, cela sera également possible dans quelques cas. Il vous suffira effectivement de programmer un début de mise en marche. Ainsi, votre climatiseur ne tournera pas toute la journée pour rien, ce qui vous fera évidemment économiser sur vos factures d’électricité. Le réglage de la durée est très important à ce niveau puisque comme vous vous en rendrez compte, il est facile d’oublier qu’un tel produit fonctionne lorsque nous profitons d’un confort exceptionnel. Cependant, en fin de journée, lorsque la température extérieure sera redescendue, il se peut que vous oubliiez de l’éteindre. En l’ayant programmé, vous n’aurez plus de soucis à vous faire, et vous aurez alors la certitude de ne consommer de l’électricité que lorsque cela sera nécessaire.